RODÉO SPAGHETTI - SAM. 19 MAI
RODÉO SPAGHETTI

Ce sont tous des gâchettes et ils vous accrocheront par le col dès la première note avec les meilleurs arguments : le charme, le punch et un imaginaire débridé qui vous emmène des plaines du nouveau monde aux terrasses des cafés de plage italiens période dolce vita. Hélène Coriace (voix/accordéon), Johnny Cavalcade (mandoline), Christophe Cordial (contrebasse) et Tony Labattoire (percussions), sont en effet en transhumances perpétuelles entre le twist italien des sixties, le rock/rockabilly originel, le honky tonk du sud des USA, la tragi-comédie méridionale, revisités dans un esprit festif. Mais Rodéo Spaghetti fait bien mieux que de poser des paysages et des univers « vintage » :
le quatuor les habite avec maestria.. Tout fait sens dans le saloon des Rodéo Spaghetti, tandis que les chaises volent, les verres se brisent et les amoureux se carapatent par la porte de derrière. D’autant que les instruments acoustiques ont tôt fait de passer à l’électrique avec leurs pédales d’effets pour ébouriffer les premiers rangs. Un concert de Rodéo Spaghetti, c’est une fête qui bascule dans une douce folie, la dérive des continents, un orchestre des mariages et enterrements réduit à quatre mais qui retourne l’assistance.