TITANOS
TITANOS

TITANOS bouscule les images figées du manège.
Celle du carrousel traditionnel avec ses chevaux vernis, son odeur de barbe à papa et le triste son de l’orgue de barbarie Celle du manège moderne hurlant les tubes de « dance », sur fond de trompes-l’oeil, images saccadées par les stroboscopes.
TITANOS : un retraitement artistique de notre environnement.
Le manège est construit à partir de matériaux récupérés, sculptés, assemblés. Il invite à la lecture des formes par la volonté de rendre l’informe, l’indistinct, le fortuit en une attraction magique et poétique. Et comme la source est intarissable, il est en constante évolution !
TITANOS : pas le droit de ne pas s’amuser !
Monter à bord c’est devenir un dompteur de gorille, une navigatrice hors-pair, un fou du guidon, un cavalier en sombrero… L’équipage doux et dingue accompagne les enfants dans cet univers : des conseils pour maîtriser le grand singe, une tempête qui s’abat, la verbalisation de l’excès de vitesse, la course infinie de la mule… L’enfant acteur-spectateur-joueur.
TITANOS, une oeuvre comme protagoniste du spectacle.
L’attraction est le décor du spectacle venant non seulement appuyer le jeu des comédiens, mais également guider le contenu de leur discours (dialogues, improvisations avec le public, cascades). Le carrousel définit un espace scénique dans lequel les spectateurs volontaires sont invités à entrer.